[TAG] Les incontournables (récents) en SFFF

Bonjour à tous !

La révolte gronde, les blogueurs se soulèvent, the times they are a-changin comme disait Bob Dylan, du passé table rase. À ceux qui tiennent réellement le flambeaux de transmettre à présent ce savoir, car nous sommes les gardiens. C’est Vert qui l’a dit. Bon Elle ne l’a pas dit tout à fait comme ça. Elle a suggéré sur son blog Nevertwhere un petit Tag afin de répertorier des œuvres incontournable de SFFF… récentes. « What ? Mais quelle hérésie s’insurgent les Télérama, Figaro et autres magazines détenteurs de la sagesse. Qui êtes-vous pour remettre en cause nos jugements, nos classements ? » Rien qu’une bande de bran.. euh, blogueurs. Voix off : « La douleur t’égare, Thierry » (Thierry la France ! private joke). En effet, je reprends donc. Il est vrai que son constat est sans appel : les dernières propositions des médias généralistes sont systématiquement les mêmes et le plus souvent écrites entre 1950 et 1980. Elle a donc eu l’idée de faire fleurir dans la blogosphère de nouvelles listes, rédigées par la crème de la crème des recenseurs-blogueurs SFFF, sous le tag  #incontournablesSFFF, le tout accompagné d’un logo réalisé par Anne-Laure du blog Chut… maman lit !

Le principe est simple : présentez dans un article entre cinq et dix ouvrages appartenant aux littératures de l’imaginaire (SF, fantasy, fantastique) qui sont pour vous incontournables, quelle qu’en soit la raison.
Une seule condition : ces livres doivent avoir été publiés à partir de l’an 2000.

L’exercice n’est pas simple, loin s’en faut, parce que déjà je lis beaucoup de vieillerie, j’avoue, et aussi parce que très souvent le décalage entre la sortie initiale et la traduction peut se compter en dizaine d’année dans notre pays, j’ai donc pris certaines libertés, vous verrez. J’ai également rajouté en fin d’article une sélection de livres que je vais lire prochainement et qui me semblent de sérieux candidats à ces incontournables. C’est une liste, en effet. Cela signifie qu’en aucun cas il ne s’agit d’un classement ! De toute façon dans ma taverne parmi les œuvres récentes, en cherchant bien, on sait qui se trouve en haut du pavé dans mon cœur 😉, Allez c’est parti !

Les incontournables (récents) de la SFFF.

Le Livre des Martyrs (Steven Erikson)

Il s’agit de la première oeuvre qui m’est venue à l’esprit… étonnament ! Et je jure que c’est une liste, pas un classement ! Je place le cycle dans son entier bien que la traduction et la publication par Les Éditions Leha soit toujours en cours. Cinq tomes sur dix sont actuellement parus en français, et l’éditeur tient bon sa promesse et le cap qu’il s’est fixé, pour mon plus grand plaisir !

Il s’agit d’une pure fantasy épique mêlant le réalisme et le cynisme d’un Martin ou d’un Cook et sa Compagnie Noire et l’imaginaire d’un Tolkien en ce qui concerne toute la toile de fond. Inspirée de l’Illiade, cette histoire impliquant divinités, anciennes races, et magie, sur fond de conquêtes et de conflits, vous fera vibrer comme jamais et vivre des scènes qui résonneront encore longtemps dans votre tête après la lecture. L’auteur, fort de son bagage universitaire aux multiples facettes – anthropologue, ethnologue, géologue, archéologue – n’hésite pas à nous questionner profondément sur la nature humaine et les relations qui en découlent. Incontournable.

22/11/63 (Stephen King)

Ou le livre qui me fit de nouveau lire et aimer King. Le Roi Stephen nous livre ici un de ses récits les plus abouti. Un voyage dans le temps incroyable et prenant, sur fond de drame historique. De nos jours, un enseignant qui vient de divorcer fait la promesse à un ami malade d’empêcher l’assassinat du président Kennedy en passant par une faille temporelle que ce dernier à découvert dans la remise de son restaurant et qui conduit directement à la fin des années 50.

Beaucoup d’auteurs ont tenté de traiter du voyage dans le temps, peu l’ont fait de manière convaincante, cependant King s’en sort très bien grâce à sa façon assez unique de voir les choses. Le côté photo-hommage du livre nous dresse une reconstitution poignante d’une époque où la vie était plus lente, plus libre d’une certaine manière, tandis que la documentation sans faille sur l’un des plus grands mystères du XXe siècle nous apporte un éclairage nouveau sur le quotidien des protagonistes de cette triste page de l’histoire américaine. Ce sont les forces de ce récit qui nous entraîne vers un final incertain jusqu’à la dernière page, le héros sauvera-t-il ou pas JFK ? Changera-t-il le cours de l’histoire ? Ah, et j’allais oublier, il y a une belle histoire d’amour en plus. Incontournable.

Le Trône de Fer (GRR Martin)

Bon première tricherie de la liste. Pourquoi ? Parce que le premier tome est sorti en 1996 en VO. Mais comme il s’agit d’une série en cours et que – … George écrit plus vite !! – 3 des 5 tomes actuellement parus l’ont été après 2000, je ne pense pas être dans le faux en parlant de récent. Et puis la traduction n’a commencé chez nous qu’en 1998. Ça compte, d’accord ? Merci vous êtes gentils, vous ne le regretterez pas de toute façon !

Alors certes je ne suis pas original, mais on ne peut nier la profondeur de l’oeuvre, la richesse de son univers. Sa force tient surtout dans la complexité et le réalisme des personnages. Inspiré des Rois Maudits de Maurice Druon et de la Guerre des Roses, une guerre civile anglaise opposant York (Stark) et Lancaster (Lannister), Martin souhaitait nous livrer un récit médiéval fantastique aux multiples points de vue. Imaginez la seconde mondiale vue et racontée à travers les yeux des différents protagonistes. Chacun aura de bonnes raisons d’agir comme il le fait et on pourra même avoir un peu d’empathie pour les « méchants ». Encore une fois, il s’agit d’une question de points de vue quant à leur réelle méchanceté. Une Oeuvre magistrale, un bonheur de lecture, et la saga n’est pas fini. Incontournable.

Le Sorceleur (Andrzej Sapkowsky)

Ma deuxième tricherie de la liste n’en est pas vraiment une puisque la traduction en français ne date que de 2008. Le Sorceleur ou Witcher pour les joueurs, a connu sa première parution dans les années 90 dans le pays d’origine de l’auteur… La Pologne. Ça ne facilite pas la notoriété ça, vu que le polonais n’est pas forcément une langue très répandue… à part en Pologne ! Heureusement pour nous, le succès dans les années 2000 du jeu vidéo va très vite changer la donne.

Sapkowsky propose une fantasy humaniste noire, dans une ambiance typique de la Pologne médiévale et des royaumes baltes. Ce qui au départ n’était qu’une suite de nouvelles revisitant les contes célèbres, comme La Belle et la Bête ou Blanche-Neige, au travers des exploits d’un Sorceleur, une sorte d’homme mutant créé pour éradiquer les monstres apparus lors de la coalescence des sphères ou la jonction des mondes si vous préférez (tome 1 et 2), va se transformer en un récit plus profond, complexe, pour délivrer un texte abordant des thèmes tel que le racisme, la différence, l’amour, le destin et les liens qui en découlent. Magistral dans son action, rempli de personnages inoubliables, tout simplement… Incontournable.

Trop Semblable à L’éclair (Ada Palmer)

Nous voici dans une de mes lectures les plus récentes puisqu’elle date du début d’année. Le bruit autour de ce livre a attiré mon attention, moi qui suit plutôt lecteur de fantasy et de fantastique. Alors que je souhaitais découvrir un plus la SF, je l’ai très vite intégré dans ma PAL 2020 et je n’ai pas été déçu. Attention toutefois, ce livre n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde, son approche est complexe, tant sur le plan narratif que des thèmes abordés et demande un peu de bagage intellectuel afin de bien l’appréhender.

Ada Palmer nous offre un livre plein de richesse, une réflexion philosophique, un véritable chef d’oeuvre. Bien loin des dystopies qui fleurissent actuellement ad nauseam, elle nous propose une utopie complexe mais chatoyante. Au XXVe siècle, la société humaine à été remodelée grâce aux avancées technologiques mais aussi suite à une prise de conscience collective que la Nation n’est plus le modèle phare de société pour l’humanité. Des personnages colorés et multi-raciaux, l’Amérique du Nord totalement absente de l’échiquier politique, une triple intrigue admirablement ficelée et servie par une narration atypique et unique à travers le regard d’un personnage-narrateur mystérieux qui rédige un rapport pour ses supérieurs, ce roman fait un bien fou à tous ceux qui rêvent encore d’un monde différent et répand un vent de fraîcheur bienvenu dans l’univers de la littérature SFFF. Incontournable.

Autre-Monde (Maxime Chattam)

Voici une autre saga que j’ai lu récemment, il y a deux ou trois ans. Destinée à un public plutôt young adult, Maxime Chattam, auteur à succès plus connu pour ses thrillers, renoue avec ses racines imaginaires et nous livre une fantasy plein de panache, teintée par moment de jeu de rôle. Publié à l’origine en 7 volumes entre 2008 et 2016, je vous présente ici la version intégrale.

L’auteur le dit lui-même, écrire cette saga a été pour lui rafraîchissant car tout était à inventer. C’est le gros avantages de l’imaginaire , il suffit de laisser parler .. son imagination ! Et ce récit est bourré de bonnes idées ! Une tempête d’un drôle de genre a fait disparaître les adultes. Tous ? Non, pas tous en en fait. Mais les survivants ne sont plus bienveillant envers les enfants qui doivent trouver le moyen de survivre au milieu d’une Terre transformée, où la nature reprend ses droits, et de créer un nouveau monde tout en cherchant la vérité sur ce qui a déclenché ce changement radical. Sur les thèmes de l’écologie, de l’espoir, et de l’enfance, Maxime Chattam a su créer un Autre-Monde plein d’émerveillement parfois angoissant, mais avec une histoire palpitante et pleine de rebondissements, dans une écriture simple et fluide qui monte crescendo pour nous offrir un tome final époustouflant. Incontournable.

Wyld (Nicholas Eames)

Wyld, le petit succès de l’année passée. Au départ je voulais pas le mettre bien que je l’ai aimé. Pourquoi ? « Parce que c’est trop léger », me suis-je dis, « Trop classique. Tout sent le cliché dans Wyld, ça n’en fait pas un incontournable ». Mais comme Légende en son temps de David Gemmell, il faut reconnaître parfois qu’un peu de cliché surtout quand c’est bien utilisé ça peut être plaisant, et puis il y a quand même des choses qui vous restent en tête longtemps après. Alors… Ouais ! On le met, il a sa place !

Il y a selon moi deux point forts au récit : le premier, c’est le parallèle constant entre le monde du Rock et les tournées des Roquebandes (Rockbands !) tel que le groupe que (re) forme les héros. Pour un fan de rock et de metal comme moi, ça fait son effet ! Le deuxième, c’est le parti pris, et sans honte, d’y intégrer tous les clichés et la teinte du jeu de rôle med-fan tout en y ajoutant par-ci par-là un soupçon d’inattendu. Alors oui, quand on parle de jeu de rôle, on parle du grand et vénérable Donjons et Dragons (D&D pour les intimes), redevenu populaire grâce notamment à l’actual Play américain Critical Role mais aussi à la série Stranger Things. On y retrouve même le bestiaire ! Les deux couplés ensemble nous donnent une aventure déjantée et bourrée d’humour avec des héros attachants, dont la gloire passée rayonne encore dans le cœur des jeunes, alors qu’eux-même ne sont plus très sûr d’être à la hauteur. Chaque personnage est bien caractérisé et apporte sa touche à la manière d’un groupe d’aventurier autour d’une table de jeu. L’univers et le contexte proposé par Nicholas Eames sont très réussi et mettent en scène une action trépidante. Un vent de fraîcheur et de nouveauté sur un terreau classique. Incontournable.

La Horde du Contrevent (Alain Damasio)

On ne compte plus les avis positifs sur ce roman qui a construit sa notoriété sur le bouche à oreille. Réflexions philosophiques, rythme de la phrase calculé, mots choisis et agencés, néologisme, le tout pour créer une harmonie sonore envoûtante, Alain Damasio nous immerge totalement au sein de sa Horde avec des personnages et une narration très caractérisée, atypique. Un texte à la saveur inégalable.

C’est le genre de lecture qui marque. On ne ressort pas indemne de ce livre pour ceux qui savent appréhender les différents niveaux de lecture qui le composent. On peut le lire comme une aventure, mais si vous le lisez tel quel, vous risquez peut-être de rester sur votre fin / faim. On peut tous y voir quelque chose qui nous touche, chacun à notre manière. Remonter à contrevent à la recherche de son origine c’est comme se chercher soi-même. Et une fois la dernière ligne lue, vous risquez d’entendre encore longtemps le souffle du vent résonner autour de vous. Incontournable.

Liste des prétendants non-lus

Anatèm (Neal Stephenson)

Roman jugé difficile d’accès, exigeant, Anatèm a fait son petit bruit lors de sa traduction en France, dix ans après sa parution aux US. Difficile de dire s’il fera parti de ma liste des incontournables tant que je ne l’ai pas lu, mais tout porte à croire que c’est le genre de lecture qui vous marque et vous incite à la réflexion sur notre monde. Tout ce que j’aime, lecture exigeante et questionnement. À suivre.

Gagner la Guerre (Jean Philippe Jaworsky)

Une fantasy au couleur de la Renaissance. Un personnage -narrateur emblématique et à la morale parfois douteuse. Encore un auteur rôliste à la plume élégante et à la narration envoûtante. J’ai pu lire pour le moment le premier tome de la BD tirée du livre et j’ai beaucoup aimé son protagoniste. Ce sera donc ma prochaine lecture de l’été. Ça sent bon l’incontournable.

Je suis Fille de Rage ( Jean-Laurent Del Socorro)

Dans un contexte historique peu connu en France mais que j’adore (la guerre de sécession), La Mort entame un dialogue avec Abraham Lincoln afin de déterminer les réels enjeux du conflits Nord – Sud qui déchire les USA. Passionné d’histoire, et plus spécialement de cette opposition sanglante qui fut le premier conflit industriel, je pense que je me prépare à un grand moment de lecture sous la plume d’un auteur qui a su faire de la fiction historique sa spécialité.

Chronique du Tueur de Roi (Patrick Rothfuss)

Bien que la saga ne soit pas encore terminée, Kvothe, le héros, semble déjà un personnage emblématique de la Fantasy, et ne devrait avoir aucun mal à figurer dans mon panthéon. Donnant vie à un univers riche et coloré, l’auteur possède, d’après les avis glanés ici ou là, une plume agréable et sait faire passer les émotions. Il s’agit encore d’une lecture programmée pour cette année, et j’ai hâte de me plonger dans cette histoire afin de voir si c’est un incontournable !

L’oeuvre Bonus :

Full Metal Alchimist (Hiromu Arakawa)

« Mais ! Onos ! Ce n’est pas un roman ! » Non, c’est vrai. Mais il s’agit quand même d’art littéraire pour moi. Et puis pourquoi un manga ne figurerait pas dans une liste incontournable ? Si il y en a un qui le mérite c’est celui-ci. Il ne faut pas être fermé au support, bien qu’on a tous nos préférences. De plus c’est un Incontournable Bonus, le 11e. Alors de quoi s’agit-il ? D’un manga donc, écrit par une femme du nom d’Hiromu Arakawa. Je laisse cette idée faire son chemin dans votre tête car les femmes mangaka sont assez rares en fait.

Nos deux héros, des frères, sont alchimistes d’état, ils travaillent pour un gouvernement qui mène des guerres d’expansion qui sont plutôt des guerres d’extermination. Ils ont franchi un tabou que peu savent, quelque chose d’interdit, ils ont essayé de ramener à la vie leur mère grâce à l’alchimie. Pour ça, ils en ont payé le prix du sang. Car, même si on respecte le principe d’échange équivalent, base de l’alchimie pour la matière, on ne peut y intégrer l’essentiel à la vie : l’âme. Ce qui pose un thème essentiel, l’éternel opposition entre la religion et la science. Entre la quête des deux frères qui parcourent le monde sous couvert de leur action gouvernementale afin de retrouver la pierre philosophale qui dit-on permet justement de recréer un être avec son âme, et les sombres machinations d’un état totalitaire qui se souci peu des individus et manipule sa population pour ses propres ambitions, c’est bien une véritable réflexion philosophique que nous propose l’autrice (oui, le choix de ce mot est assumé !) sur la vie et la valeur humaine, sur la recherche de vérité, et notre place réel dans tout ça, le tout sur fond de guerre raciale et exterminatrice et machination politique. Un final captivant, à couper le souffle. Incontournable.

Conclusion

Voici donc une liste très Fantasy, je m’en rends compte mais composée d’auteurs de tout horizons, de tout genres et de cultures différentes. Si je devais intégrer les livres non – lus mais qui me semblent à fort potentiel, il me faudrait retirer deux titres, auquel cas je supprimerais probablement les deux derniers cités mais pour l’heure, cette liste, sous cette forme, me plait bien. À mon image. Elle invite à la curiosité, au questionnement sur la nature humaine, sur notre évolution, notre avenir. Bien évidemment, elle n’a rien d’objectif, d’abord parce qu’il y a plein d’autres livres que je n’ai pas encore ouvert, et ensuite parce que je n’ai pas la prétention d’être un spécialiste, juste un passionné. Je ne lis qu’au travers du prisme de mes convictions, de mes expériences. Il y a cent, mille, un million de manières différentes de voir le monde, de ressentir le même passage d’un récit. Ce que nous sommes détermine cette vision. Finalement, le but de la lecture n’est-il pas de nous ouvrir l’esprit et d’élargir nos concepts (au delà de l’aspect loisir-plaisir, bien sûr) ? Ce challenge est une formidable opportunité à mon sens, afin que chacun puisse apporter à la table son humble contribution et proposer, à de jeunes comme de moins jeunes lecteurs, un panel de livres récents dans lesquels chacun pourra venir y puiser, et, sait-on jamais, changer, peut-être à jamais, sa vision des choses. J’espère, en tout cas, que ma liste saura atteindre ce but.

Bonsai !

Edit du 25/07/20 : Intégration de La Horde du Contrevent suite à sa lecture.

Auteur : Onos T'oolan

Lecteur assidu depuis l'enfance, je suis également rôliste, wargamer, un peu auteur à mes moments libres et fan inrockuptible de Rock et de Metal. Je me situe quelque part entre rêve et réalité, entre mes univers.

5 réflexions sur « [TAG] Les incontournables (récents) en SFFF »

  1. Je crois voir une certaine constante : tu aimes bien les oeuvres courtes, non ? =P
    Du joli un peu partout. Et je valide complètement ton bonus, qui devrait d’ailleurs être à part entière dans la liste, un bijou du shonen aussi bon à la lecture qu’à la relecture. =)

    Aimé par 1 personne

  2. Oui je me suis rendu compte que j’aimais beaucoup les « œuvres courtes » :p en préparant cette article ^^
    Et tu as raison, FMA à la relecture est même encore plus profond. Merci pour ton commentaire ^^

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lasers & Sorcières

Articles, News, Docus & Créations autour du JdR et des jeux

L'appel du jeu de rôle (blog JDR)

Inspirations, aides de jeux et chroniques rolistes

Averse de dés prévue dans la soirée

Où Troll Traya vous parle de sa pratique du Jeu de Rôle

WordPress.com News

Le blog qui ajoute de l'imaginaire et du Metal dans ta vie!

Le monde d'Elhyandra

Chroniques littéraires SFFF & autres plaisirs - Créatrice du podcast Littérature SFFF

L'Imaginaerum de Symphonie

Dragons, démons et boulons !

Les Mots de Mahault

Carnet de lecture(s).

La Confrerie des Deux Tours

"Les jeux, même les plus simples, recèlent toujours d'antiques sagesses" B. Werber

The Heartwyld

Nicholas Eames ~ The Band and Beyond

Les Notes d'Anouchka

Parfois je fais des trucs, parfois je fais des trucs que j'aime bien

Les Chroniques de FeyGirl

Mes lectures au fil de l'eau

Lance 1d20 : blog jeux de rôles

blog jeu de rôle, scénarios gratuits, aides de jeu, tutoriels, ressources

Fourbis & Têtologie

Balade en Terres SFFF

Les Lectures de Xapur

Chroniques littéraires de science-fiction et fantasy

L'épaule d'Orion

science-fiction

Lasers & Sorcières

Articles, News, Docus & Créations autour du JdR et des jeux

L'appel du jeu de rôle (blog JDR)

Inspirations, aides de jeux et chroniques rolistes

Averse de dés prévue dans la soirée

Où Troll Traya vous parle de sa pratique du Jeu de Rôle

WordPress.com News

Le blog qui ajoute de l'imaginaire et du Metal dans ta vie!

Le monde d'Elhyandra

Chroniques littéraires SFFF & autres plaisirs - Créatrice du podcast Littérature SFFF

L'Imaginaerum de Symphonie

Dragons, démons et boulons !

Les Mots de Mahault

Carnet de lecture(s).

La Confrerie des Deux Tours

"Les jeux, même les plus simples, recèlent toujours d'antiques sagesses" B. Werber

The Heartwyld

Nicholas Eames ~ The Band and Beyond

Les Notes d'Anouchka

Parfois je fais des trucs, parfois je fais des trucs que j'aime bien

Les Chroniques de FeyGirl

Mes lectures au fil de l'eau

Lance 1d20 : blog jeux de rôles

blog jeu de rôle, scénarios gratuits, aides de jeu, tutoriels, ressources

%d blogueurs aiment cette page :