Prévisions 2021 : Demandez le programme !

Bonjour à tous !

2020, soi-disant l’année maudite pour beaucoup, s’en est allée. 2020 est mort, vive 2021 ! Certains s’enthousiasment déjà du changement d’année, comme si par magie la dénomination d’une année, ou le fait d’en changer, allait révolutionner le monde et solutionner tous nos problèmes. Croyance numéraire mystique ou juste auto-persuasion ? Un auteur d’imaginaire, spécialiste de l’ésotérisme et grand amateur d’un vaudou numérique est devenu scénariste de notre réalité ? Ou alors mieux : Nostradamus ! Mais oui ! Bien sûr ! C’est lui qui a tout prévu ! Bon, il faut relativiser, ça m’étonnerait que la fin soit heureuse, mais en tout cas elle aura du panache !

Bon trêve de moquerie, et d’humour douteux. Par les temps qui courent il ne fait pas bon rire de tout, ou du moins pas avec n’importe qui comme dirait le grand philosophe regretté Pierre Desproges. Mais vous n’êtes pas n’importe qui, donc tout va bien. En ce qui me concerne, à part l’ouverture d’une nouvelle année fiscale et la promesse que dans quasi 8 mois j’aurai un an de plus au compteur, ça me fait nada. J’aurais bien utilisé l’expression de Chirac mais pas sûr non plus que celle-là, cher lecteur, elle passe, d’autant plus si tu es une femme : elle n’aura aucun sens, ou pire(!), tu la trouveras sexiste. Mais que peut-on dire alors dans ce monde ?

Bref, reprenons nos esprits et revenons-en au cœur du sujet, le changement d’année qui ne me fait rien…

Vraiment…?

Non, rien….Sauf que…. Sauf que depuis bientôt 3 ans, j’ai cet espace que je partage avec vous et qu’en votre compagnie je joue au jeu des prédictions de lecture. Un jeu auquel je jouais peu avant, mais pour lequel j’ai fini par nourrir un certain engouement voire même une véritable attente ! Que vais-je lire cette année ? Quel livre de ma PAL, quelle sortie, ou livre déjà publié, vais-je acheter, vais-je programmer ? Comment analyser mes listes passées pour faire le meilleur choix tout en suivant mon instinct, mes envies aussi imprévisibles que la météo ou les résultats d’une élection ? Et aussi, est-ce que je profite de l’occasion de cet article pour faire des annonces de choses à venir sur le blog ? Des nouveautés ? Des projets ?

Comment choisir ? Quelle quantité ?

Si je regarde le bilan annuel pour 2020, on voit que mes prévisions ont donné une ligne qui, si elle n’a pas été totalement respectée, m’a quand même permis de lire des livres qui me faisaient envie et de vider ma PaL qui a monstrueusement gonflée depuis que j’ai une liseuse. Donc en termes de livres, une vingtaine semble le bon nombre, ça fait deux ans que je lis à peu près cette quantité. Non pas que je lis peu, mais la taille de mes livres est conséquente bien souvent, et puis je ne compte pas tout. Par exemple, j’ai recommencé à lire des BD cette année, la série Elfes, un monde co-créatif s’appelant Les Terres D’arran, tout ça à cause d’une de mes autres activités : le Jeu de Rôle. Et dans le cadre de cette activité, en termes de manuels, de livres de contexte, ou de campagne, j’en lis du bouquin ! Je ne peux compter tous ces livres lus. Tout d’abord parce qu’ils ne se lisent pas comme un roman, on peut sauter des sections, surtout quand on est joueur, mais comme je suis la plupart du temps Maître du jeu, j’en lis pas mal de manière assez complète, cela doit-être mon côté conteur et créatif. Les univers de jeu de rôle (JDR) s’inspirent de romans SFFF, comme certains auteurs s’en inspirent également en retour pour écrire, notamment pour tout ce qui à trait à la narration et aux motivations et conséquences des actions des personnages. Je pense à Jean-Philippe Jaworsky bien sûr, mais aussi à Alain Damasio, Maxime Chattam, Henry Lovenbrück, et encore bien d’autres, comme les créateurs de la série The Expanse ou Martin et son Wild Card. Ce sont donc des activités qui s’interconnectent et se nourrissent mutuellement. Je suis un lecteur transmédia, j’aime rechercher le visuel et la musique adaptées à mes lectures, une pratique issue du JDR sûrement. Et j’aime décliner mes lectures en termes de jeu, me poussant à rédiger, compiler le tout dans la préparation de partie, et tout ça, ça prend un certain temps pendant lequel on ne lit pas ses romans en cours !

Tout ça pour dire que je ne vais pas tabler sur plus de 22 livres cette année, c’est le nombre lu l’année précédente. Bon on peut négocier…. 23, c’est possible ? sachant que j’en ai déjà fini un. Allez !! Super, vous êtes cool. En ce qui concerne l’équilibre, mon dernier bilan m’a donné une indication, la juste équité des styles, entre Fantastique, Fantasy et SF. On l’a vu j’ai décollé enfin en terme de lecture SF, et j’ai beaucoup aimé même si je pense que la fantasy et le fantastique restent mes terrains de bataille. En partant de ce principe et en reliant avec les livres prévus l’année dernière et qui n’ont finalement pas été lus, on a une liste assez resserrée comme l’année précédente et assez équilibrée. Mais sans plus attendre, voici mes sélections.

La liste Fantasy :

Gagner la guerreJean-Philippe Jaworsky
Le Nom du VentPatrick Rothfuss
La chute de Gondolin JRR Tolkien
A Clash Of KingsGRR Martin
La voie des Rois tome 1Brandon Sanderson
Le Souffle du MoissonneurSteven Erikson
La Rançon des MolossesSteven Erikson

Une liste de 7 titres donc. Il y en a déjà un en cours, puisque je me suis lancé dans la VO du Trône de fer, histoire de le relire en patientant en vue d’une hypothétique, un-jour-peut-être, sortie de Winds of Winter, le 6e tome de la saga. Sans surprise, on retrouve mes deux sorties annuelles des Editions Leha : Le Livre des Martyrs. À noter que le titre du dernier n’est pas arrêté puisque j’ai lu récemment de la part des traducteurs qu’ils envisageaient de l’appeler Le Glas des Molosses, toll ayant plusieurs sens. Enfin, une petite entrée dans cette liste, exceptés les deux livres reconduits en deuxième année que sont La chute de Gondolin et Le nom du Vent, La voie des Rois de Brandon Sanderson un auteur que je n’ai jamais lu mais dont Mélanie Fazi qui le traduit dit beaucoup de bien dans le podcast sur l’écriture, Procrastination, auquel elle participe avec Lionel Davoust et Estelle Faye.

La liste Science- Fiction:

AnatèmNeil Stephenson
Les Portes CélèstesJean Michel Ré
Fondation Isaac Asimov
Joker’s Wild : Wild Card 3Martin et autres
Farenheit 451Ray Bradbury
The Expanse : l’Éveil du LéviathanJames SA Corey
RenaissanceJean Luc Marcastel
Sept RedditionAda Palmer
Le Messie de DuneFrank Herbert

On retrouve dans cette liste de 9 livres, ceux non-lus l’année précédente mais qui me font toujours autant envie comme Anatèm, Renaissance, The Expanse (dont le jeu de rôle arrive), mais aussi des suites que j’attend impatiemment : Les Portes célestes, la suite de La Fleur de Dieu, ou Sept Redditions, la suite de l’excellentissime Trop Semblable à L’éclair d’Ada Palmer qui roule apparemment, d’après les twittos (je vous laisse la comprendre celle-là, et on y retourne. C’est bon ?). Je continuerai mon voyage dans le monde déjanté de Wild Card et celui plus sérieux de Dune qui m’a énormément plu ! Deux entrées d’auteurs, que je n’ai encore jamais lu, font leur apparition : Asimov et Bradbury, autrement dit des pointures du genre. Nous verrons ^^.

La liste Fantastique :

Cthulhu : Le mythe tome 3Lovecraft
Cthulhu : Les Contrées du RêvesLovecraft
Les Montagnes Hallucinées (illustrées)Lovecraft/Baranger
RevivalStephen King
JoylandStephen King
Brume Stephen KIng
La clé des VentsStephen King

et pour conclure, une liste de 7 livres, dont un est déjà terminé (Les Montagnes Hallucinées) et un autre en cours (Cthulhu : Le mythe tome 3 de chez Bragelonne) avec environ 20% déjà lu. On remarquera la prédominance du King, à côté de Lovecraft, il doit se sentir bien ! Je réserve ces lectures, je pense, pour l’automne prochain puisque depuis maintenant deux ans je participe au challenge #Automneduking de Tomabooks. Ces 4 livres font partie de ceux que je n’ai jamais lus, et il m’en restera encore quelques-uns du Roi à picorer les prochaines années, mais la liste se réduit et je l’aime tellement !

Une partie de ma PAL 2021

Et les relectures ? Les autres supports ? Les projets du blog ?

Alors dans cette liste, il est vrai que mis à part le second tome du Trône de Fer, il n’y a pas de relecture. Celles-ci viennent souvent de manière impromptue au détour d’un article, d’une série ou tout simplement en passant devant mon étagère. Je pourrais parler d’une relecture à venir du deuxième tome du Sorceleur :l’Épée de providence, lorsque la série sortira sa deuxième saison, elle arrivera probablement. Pour les autres, ce sera suivant les humeurs. Je compte également relire un peu de manga (j’en ai tellement!) et recommencer la série Bleach de Tite Kubo, un mangaka d’une extrême sensibilité, aux poèmes magnifiques et au dessin épuré, que je range dans la catégorie oeuvre d’art. Je vais également poursuivre ma lecture des BD des Terres d’Arran avec la série Elfes (dont je vais recevoir prochainement le JDR édité par Black Book Editions en partenariat avec Les Editions du Soleil), j’en suis actuellement au tome 9, et je n’exclus pas de créer un nouvelle catégorie de revue sur ce type de lecture, peut-être plus visuelle, je n’ai pas encore arrêté le concept.

Au rang des projets, j’envisage également d’ouvrir une catégorie sur le Jeu de Rôle que je pratique de manière assidue, soit en publiant mes notes de partie en tant que joueur sous forme de journal à lire – j’ai une partie en cours sur Vampire depuis près d’un an, avec la nouvelle édition (V5), et une à venir, Les Masques de Nyarlathotep dans l’univers du JDR Cthulhu avec la septième édition – ou alors en faisant des revues des ouvrages que je possède, ou que je viens de recevoir, sous forme « d’unboxing ». Ou même… les deux !

Un autre projet dont je souhaite parler depuis un moment, mais que le temps et les soucis personnels ont retardé, concerne Le livre des Martyrs. Après concertation avec l’éditeur et les traducteurs fin 2019, j’ai monté le projet d’un wiki sur le modèle américain. Le but est de permettre aux gens qui sont perdus entre deux tomes de pouvoir retrouver des informations sur des personnages, des événements, avoir des résumés des tomes précédents, des chapitres. C’est un travail colossal. J’ai commencé seul. Je n’y connais absolument rien en codage informatique. Je me débrouille, je suis autodidacte dans pas mal de domaines, mais forcément avec les contraintes de rapidité et de facilité qui vont avec ce type d’apprentissage. Ce projet ambitieux, que je veux à la hauteur de l’oeuvre, je ne peux le mener seul évidemment. Quelques personnes qui sont tombés par hasard sur mon wiki ont commencé à l’étoffer. Alors j’invite tous ceux qui ont un peu de temps, qui aiment l’oeuvre, à venir participer à ce projet qui me semble super gratifiant. Voici le lien : Encyclopédie Malazéenne. Et comme ça, certains n’auront plus l’excuse de dire qu’il y a trop de personnages (oui, c’est à toi que je pense, tu te reconnaîtras quand tu passeras par là !)

Conclusion :

On dit que les projets et l’ambition mènent à la réussite. Pour le coup, cette année 2021 reste assez similaire dans ma liste de lecture, mais les projets qui tournent autour de ce blog sont nombreux. J’ai en effet envie de partager plus. Je ne sais encore si je pourrai tout faire, mais en tout cas, on essayera. J’ai réussi l’année précédente à écrire plus d’articles que l’année précédente et j’ai couvert, ici, sur ce blog, la moitié de mes lectures. Mes notes sont toutes prêtes et j’espère profiter des prochaines vacances scolaires pour enfin rattraper mon retard, afin d’enchaîner avec les lectures de cette année. Croisons les doigts, à cœur vaillant, rien d’impossible ! Merci de m’avoir lu, à très bientôt.

Bonsai !

Bilan 2020

Bonjour à tous !

Mes très chers lecteurs, tout d’abord, mes meilleurs vœux pour 2021, et surtout – surtout ! – plein de livres et de Rock pour supporter les confinements et couvre-feu à venir s’évader et voyager !

Cette année ne fut pas de tout repos, et contrairement à la légende qui veut que le confinement ait permis de lire plus, ce ne fut pas mon cas, ou à peine. Néanmoins les livres lus ne sont pas minces, c’est le cas de le dire. Comme on a écrit à mon sujet il y a peu : « Onos aime les gros livres ». C’est vrai. J’avoue. Au travers de la rédaction de ce bilan j’ai pu me rendre compte à quel point en effet j’étais attiré par les œuvres monumentales. Mais j’ai aussi redécouvert cette année le plaisir de la nouvelle et prolongé l’expérience audio par deux nouveaux livres. Une bonne alternance, bienvenue entre deux gros monstres dans lesquels j’aime me plonger, et parfaite pour les périodes où on manque de temps pour s’investir dans une histoire trop complexe et/ou trop longue, voire même lire en parallèle ou profiter des temps de transport via l’audio.

Alors que j’avançais dans la préparation de cet article, je me suis rendu compte à quel point il était également dur de choisir quel était le meilleur livre que j’ai lu cette année. Entre découverte et relecture ou encore poursuite de cycle, chaque livre a eu sa saveur particulière et résonne encore en moi d’une manière intense.

Liste des livres Lus

Mais sans plus tarder découvrons la liste de mes lectures 2020 dans l’ordre chronologique. Le petit astérisque vous indique s’il s’agit d’un livre qui était dans ma PAL 2020.

Les Montagnes Hallucinées Tome 1 F. Baranger – H. P. Lovecraft
Cthulhu : Le Mythe IIH. P. Lovecraft
Océan de Rouille *Robert C. Cargill
Trop Semblable à l’Éclair *Ada Palmer
La Fleur de Dieu *Jean Michel Ré
Le Dernier Voeu Le Sorceleur (relecture)Andrzej Sapkowski
Le Bazar des Mauvais RêvesStephen King
Wyld Nicholas Eames
Wild Card 2 Aces HighGRR Martin et autres
A Game of Throne (VO)GRR Martin
Les Marées de Minuit Livre des Martyrs tome 5 *Steven Erikson
La Horde du Contrevent *Alain Damasio
Mage de Bataille Tome 1 *Peter A Flannery
Altered Carbon (Audio)Richard Morgan
Dune Franck Herbert
Élévation Stephen King
L’outsiderStephen King
Duma Key *Stephen King
Le Corps (Relecture)Stephen King
Les Osseleurs Livre des Martyrs tome 6 *Steven Erikson
Le Maitre du Haut Château (Audio)Philip K. Dick
Feu & Sang *GRR Martin

Un total de 22 livres dont 9 étaient dans ma PAL 2020, ce qui fait moins de 50% des livres lus sur l’année. Comme je l’avais déjà remarqué l’année précédente, inutile de prédire mes lectures, je ne suis pas fait pour l’anticipation mais bien pour de la lecture en corrélation avec mes émotions et mon attirance pour une oeuvre, ou un thème, à un instant « t« . 5 livres du King, 3 de Martin, 2 pour Erikson, ainsi que 2 pour Lovecraft, une tendance très nette d’auteurs fétiches se dégage, essentiellement la même que ces dernières années si ce n’est Erikson en plus. Ce n’est pas tant que je ne lise qu’eux, c’est surtout dû je crois à l’oeuvre titanesque de ces auteurs dont je n’ai pas encore fait le tour. Et comme ce sont des univers, des ambiances qui m’attirent fortement, dur de résister, y compris à la relecture !

7 romans de fantasy (essentiellement des cycles ou des sagas), 7 livres de SF, 7 autres dans le genre Fantastique, et 1 que je classe dans « Autres » car je ne sais pas trop où le ranger (Le corps). Fantastique ? Horreur ? Compliqué. Je dirais plus Horreur à mon sens vu qu’il n’y a aucun élément fantastique. Ce qui ressort, surtout, c’est la répartition plus lisse que les autres années. J’ai picoré aux 4 Lettres de la SFFF. Je me suis enfin ouvert à la SF, comme promis, à tel point que d’autres œuvres sont déjà programmées dans ma PAL. Pour quand ? Je ne sais pas ^^.

Les Onos Awards

La plus belle surprise : Indéniablement, La Horde du Contrevent. La chronique est à venir, mais le niveau de langage, la sonorité du texte, la subtilité narrative ainsi que le, ou plutôt les, messages philosophiques en font un incontournable de la SF. Un grand moment de lecture, à contrevent. Merci Alain Damasio.

La déception de l’année : Là aussi, indéniablement… Mage de Bataille. Je ne vais pas revenir sur les raisons de cette déception, mon article sur la question est assez éloquent.

L’auteur « découverte » de l’année : Je dirais Frank Herbert, là encore, sans hésiter. Honte à moi, je n’avais jamais lu Dune. Ado, beaucoup de mes collègues de classe au lycée lisaient ce cycle pendant que j’étais avec La Tour Sombre ou Le Fléau. J’avais fait l’impasse, trop occupé avec mes monstres. Quelle erreur ! Avec la hype montante du film Dune de Denis Villeneuve qui devait sortir fin 2020, je me suis penché sur le premier tome du cycle qui me faisait de l’œil sur l’étagère de mon libraire depuis un moment. La revue est à venir, mais ce premier tome m’a semblé d’une maturité littéraire et culturelle impressionnante. Un régal.

Le cycle que j’ai hâte de continuer : Et bien, toujours Le livre des Martyrs, de Steven Erikson et fer de lance des Éditions Leha, saga indétrônable sur ce blog. 2 tomes de plus cette année au compteur, plus que 4… l’attente reste intacte !

La légende dit qu’ils sont lourds… mais si beau.

Le livre sans plus : Je ne sais trop qui mettre dans cette catégorie cette année. En effet, aucun livre n’a été sans plus. Mis à part ma grosse déception de l’été, chaque lecture fut intense et riche à sa manière.

La lecture qui en appelle une seconde : Difficile de choisir car il y en a eu plusieurs en 2020 qui le mériteraient. Entre La Horde, les deux tomes du Livre des Martyrs, et Dune également, mon cœur balance.. Allez, on va dire les 3 !

La relecture qui fait du bien : Le Sorceleur – Le Dernier Vœu . J’ai lu l’intégrale du cycle il y a quelques années et comme souvent, tout à la suite. La sortie de la série sur Netflix m’a amené à vouloir me replonger dans le livre pour étudier le travail d’adaptation. Et .. plouf ! J’ai relu tout le premier tome. C’est avec plaisir que j’ai redécouvert ces contes revisités sauce Witcher, et je profiterai d’un trou ou d’un manque d’entrain pour d’autres livres afin d’attaquer le tome 2 et relire petit à petit tout le cycle qui fait partie de mes incontournables SFFF !

L’univers à approfondir : Je dirai celui de Dune. Je sais que toute la saga n’est pas indispensable selon bon nombre de lecteurs, mais les deux suivants me semblent assez intéressants. La finesse de l’écosystème d’Arrakis, la politique interne et intergalactique, les religions, tout mérite et donne envie d’en savoir plus.

L’auteur bonus : Philip K Dick. Première lecture de K. Dick cette année et pas des moindres, le très clivant Le Maître du Haut Château, qui ravit certains et déconcerte d’autres. Je fais partie de la première catégorie. Là encore, la revue est à venir mais j’ai été conquis par l’univers de l’auteur et sa façon de présenter les choses, son style. C’est avec plaisir que je lirai un autre livre du même auteur entre deux et suivant les opportunités.

L’ovni : A Game of Throne en VO. Depuis longtemps je me dis que j’utilise l’anglais pour plein de choses – programmes TV et vidéos YT en VO, lecture de manuels de Jeu de Rôle en anglais, lecture d’articles de presse US – et j’avais cet a priori que lire un roman devait être autrement plus compliqué. J’ai choisi de sauter le pas suite à une conjonction d’envies et d’opportunités. Une opportunité promotionnelle sur le store de ma KOBO avec les 5 tomes à prix réduits en VO, et l’envie de relire depuis le début le Trône de Fer combiné à l’envie d’essayer une VO. De plus on me disait que Martin possédait un anglais très accessible. Et c’était le cas ! À l’heure actuelle, j’ai commencé A Clash of Kings, le deuxième volume, que je lis en parallèle d’autres lectures. Là encore c’est nouveau, je me mets à lire plusieurs livres en croisés. Mais c’est une autre histoire, on en reparlera plus tard !

La mention spéciale : Elle est pour la magnifique édition de chez Bragelonne des Montagnes Hallucinées de H. P. Lovecraft et illustrée par François Baranger. À part dans mes lectures pour cause de lecture «visuelle», c’était une première pour moi. Le voyage fut extraordinaire autant au niveau du texte que de l’image ! Le travail soigné de François Baranger est saisissant, envoûtant ! Il a su capter la vision de l’auteur, son travail apporte énormément et nous éclaire d’un jour nouveau l’une de mes histoires préférées du Maître de Providence : il lui donne vie. Le format atypique du livre (plus grand qu’une BD) est également un plaisir, le genre d’objet-livre qui démarque un éditeur et qui se démarque dans nos bibliothèques. Une revue spéciale est à venir sur ce diptyque dont je viens tout juste d’acquérir le second tome.

Les illustrations, le format.. un régal d’immersion.

Conclusion :

22 livres lus cette année, soit deux de plus que l’année dernière. Sur les 22, il y en a au moins 11 à plus de 800 pages, et pour certains on est à plus de 1000 ! Il s’agit là, tout de même, d’un nombre conséquent. Le fonctionnement retenu cette année par rapport à l’année précédente était le bon. Je me suis senti moins contraint et finalement plus productif, y compris sur le blog, où cette année vous avez été de plus en plus nombreux à venir me lire. Je vous remercie de votre soutien par vos lectures, vos j’aime et vos commentaires. Ils sont une source de motivation et j’ai eu beaucoup de plaisir à partager et échanger avec encore plus de fans des genres de l’imaginaire, et j’espère continuer à vous partager toujours plus d’articles pour l’année à venir. Pas mal sont déjà dans les tuyaux sur des livres cités dans ce bilan, alors stay tuned.

Merci de m’avoir lu, je vous donne rendez-vous très prochainement pour connaitre mes prévisions et tendances de lecture pour 2021, l’envie et le plaisir restant comme toujours les deux mamelles de la Taverne !

Bonsai !

[TAG] Les incontournables (récents) en SFFF

Bonjour à tous !

La révolte gronde, les blogueurs se soulèvent, the times they are a-changin comme disait Bob Dylan, du passé table rase. À ceux qui tiennent réellement le flambeaux de transmettre à présent ce savoir, car nous sommes les gardiens. C’est Vert qui l’a dit. Bon Elle ne l’a pas dit tout à fait comme ça. Elle a suggéré sur son blog Nevertwhere un petit Tag afin de répertorier des œuvres incontournable de SFFF… récentes. « What ? Mais quelle hérésie s’insurgent les Télérama, Figaro et autres magazines détenteurs de la sagesse. Qui êtes-vous pour remettre en cause nos jugements, nos classements ? » Rien qu’une bande de bran.. euh, blogueurs. Voix off : « La douleur t’égare, Thierry » (Thierry la France ! private joke). En effet, je reprends donc. Il est vrai que son constat est sans appel : les dernières propositions des médias généralistes sont systématiquement les mêmes et le plus souvent écrites entre 1950 et 1980. Elle a donc eu l’idée de faire fleurir dans la blogosphère de nouvelles listes, rédigées par la crème de la crème des recenseurs-blogueurs SFFF, sous le tag  #incontournablesSFFF, le tout accompagné d’un logo réalisé par Anne-Laure du blog Chut… maman lit !

Le principe est simple : présentez dans un article entre cinq et dix ouvrages appartenant aux littératures de l’imaginaire (SF, fantasy, fantastique) qui sont pour vous incontournables, quelle qu’en soit la raison.
Une seule condition : ces livres doivent avoir été publiés à partir de l’an 2000.

L’exercice n’est pas simple, loin s’en faut, parce que déjà je lis beaucoup de vieillerie, j’avoue, et aussi parce que très souvent le décalage entre la sortie initiale et la traduction peut se compter en dizaine d’année dans notre pays, j’ai donc pris certaines libertés, vous verrez. J’ai également rajouté en fin d’article une sélection de livres que je vais lire prochainement et qui me semblent de sérieux candidats à ces incontournables. C’est une liste, en effet. Cela signifie qu’en aucun cas il ne s’agit d’un classement ! De toute façon dans ma taverne parmi les œuvres récentes, en cherchant bien, on sait qui se trouve en haut du pavé dans mon cœur 😉, Allez c’est parti !

Les incontournables (récents) de la SFFF.

Le Livre des Martyrs (Steven Erikson)

Il s’agit de la première oeuvre qui m’est venue à l’esprit… étonnament ! Et je jure que c’est une liste, pas un classement ! Je place le cycle dans son entier bien que la traduction et la publication par Les Éditions Leha soit toujours en cours. Cinq tomes sur dix sont actuellement parus en français, et l’éditeur tient bon sa promesse et le cap qu’il s’est fixé, pour mon plus grand plaisir !

Il s’agit d’une pure fantasy épique mêlant le réalisme et le cynisme d’un Martin ou d’un Cook et sa Compagnie Noire et l’imaginaire d’un Tolkien en ce qui concerne toute la toile de fond. Inspirée de l’Illiade, cette histoire impliquant divinités, anciennes races, et magie, sur fond de conquêtes et de conflits, vous fera vibrer comme jamais et vivre des scènes qui résonneront encore longtemps dans votre tête après la lecture. L’auteur, fort de son bagage universitaire aux multiples facettes – anthropologue, ethnologue, géologue, archéologue – n’hésite pas à nous questionner profondément sur la nature humaine et les relations qui en découlent. Incontournable.

22/11/63 (Stephen King)

Ou le livre qui me fit de nouveau lire et aimer King. Le Roi Stephen nous livre ici un de ses récits les plus abouti. Un voyage dans le temps incroyable et prenant, sur fond de drame historique. De nos jours, un enseignant qui vient de divorcer fait la promesse à un ami malade d’empêcher l’assassinat du président Kennedy en passant par une faille temporelle que ce dernier à découvert dans la remise de son restaurant et qui conduit directement à la fin des années 50.

Beaucoup d’auteurs ont tenté de traiter du voyage dans le temps, peu l’ont fait de manière convaincante, cependant King s’en sort très bien grâce à sa façon assez unique de voir les choses. Le côté photo-hommage du livre nous dresse une reconstitution poignante d’une époque où la vie était plus lente, plus libre d’une certaine manière, tandis que la documentation sans faille sur l’un des plus grands mystères du XXe siècle nous apporte un éclairage nouveau sur le quotidien des protagonistes de cette triste page de l’histoire américaine. Ce sont les forces de ce récit qui nous entraîne vers un final incertain jusqu’à la dernière page, le héros sauvera-t-il ou pas JFK ? Changera-t-il le cours de l’histoire ? Ah, et j’allais oublier, il y a une belle histoire d’amour en plus. Incontournable.

Le Trône de Fer (GRR Martin)

Bon première tricherie de la liste. Pourquoi ? Parce que le premier tome est sorti en 1996 en VO. Mais comme il s’agit d’une série en cours et que – … George écrit plus vite !! – 3 des 5 tomes actuellement parus l’ont été après 2000, je ne pense pas être dans le faux en parlant de récent. Et puis la traduction n’a commencé chez nous qu’en 1998. Ça compte, d’accord ? Merci vous êtes gentils, vous ne le regretterez pas de toute façon !

Alors certes je ne suis pas original, mais on ne peut nier la profondeur de l’oeuvre, la richesse de son univers. Sa force tient surtout dans la complexité et le réalisme des personnages. Inspiré des Rois Maudits de Maurice Druon et de la Guerre des Roses, une guerre civile anglaise opposant York (Stark) et Lancaster (Lannister), Martin souhaitait nous livrer un récit médiéval fantastique aux multiples points de vue. Imaginez la seconde mondiale vue et racontée à travers les yeux des différents protagonistes. Chacun aura de bonnes raisons d’agir comme il le fait et on pourra même avoir un peu d’empathie pour les « méchants ». Encore une fois, il s’agit d’une question de points de vue quant à leur réelle méchanceté. Une Oeuvre magistrale, un bonheur de lecture, et la saga n’est pas fini. Incontournable.

Le Sorceleur (Andrzej Sapkowsky)

Ma deuxième tricherie de la liste n’en est pas vraiment une puisque la traduction en français ne date que de 2008. Le Sorceleur ou Witcher pour les joueurs, a connu sa première parution dans les années 90 dans le pays d’origine de l’auteur… La Pologne. Ça ne facilite pas la notoriété ça, vu que le polonais n’est pas forcément une langue très répandue… à part en Pologne ! Heureusement pour nous, le succès dans les années 2000 du jeu vidéo va très vite changer la donne.

Sapkowsky propose une fantasy humaniste noire, dans une ambiance typique de la Pologne médiévale et des royaumes baltes. Ce qui au départ n’était qu’une suite de nouvelles revisitant les contes célèbres, comme La Belle et la Bête ou Blanche-Neige, au travers des exploits d’un Sorceleur, une sorte d’homme mutant créé pour éradiquer les monstres apparus lors de la coalescence des sphères ou la jonction des mondes si vous préférez (tome 1 et 2), va se transformer en un récit plus profond, complexe, pour délivrer un texte abordant des thèmes tel que le racisme, la différence, l’amour, le destin et les liens qui en découlent. Magistral dans son action, rempli de personnages inoubliables, tout simplement… Incontournable.

Trop Semblable à L’éclair (Ada Palmer)

Nous voici dans une de mes lectures les plus récentes puisqu’elle date du début d’année. Le bruit autour de ce livre a attiré mon attention, moi qui suit plutôt lecteur de fantasy et de fantastique. Alors que je souhaitais découvrir un plus la SF, je l’ai très vite intégré dans ma PAL 2020 et je n’ai pas été déçu. Attention toutefois, ce livre n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde, son approche est complexe, tant sur le plan narratif que des thèmes abordés et demande un peu de bagage intellectuel afin de bien l’appréhender.

Ada Palmer nous offre un livre plein de richesse, une réflexion philosophique, un véritable chef d’oeuvre. Bien loin des dystopies qui fleurissent actuellement ad nauseam, elle nous propose une utopie complexe mais chatoyante. Au XXVe siècle, la société humaine à été remodelée grâce aux avancées technologiques mais aussi suite à une prise de conscience collective que la Nation n’est plus le modèle phare de société pour l’humanité. Des personnages colorés et multi-raciaux, l’Amérique du Nord totalement absente de l’échiquier politique, une triple intrigue admirablement ficelée et servie par une narration atypique et unique à travers le regard d’un personnage-narrateur mystérieux qui rédige un rapport pour ses supérieurs, ce roman fait un bien fou à tous ceux qui rêvent encore d’un monde différent et répand un vent de fraîcheur bienvenu dans l’univers de la littérature SFFF. Incontournable.

Autre-Monde (Maxime Chattam)

Voici une autre saga que j’ai lu récemment, il y a deux ou trois ans. Destinée à un public plutôt young adult, Maxime Chattam, auteur à succès plus connu pour ses thrillers, renoue avec ses racines imaginaires et nous livre une fantasy plein de panache, teintée par moment de jeu de rôle. Publié à l’origine en 7 volumes entre 2008 et 2016, je vous présente ici la version intégrale.

L’auteur le dit lui-même, écrire cette saga a été pour lui rafraîchissant car tout était à inventer. C’est le gros avantages de l’imaginaire , il suffit de laisser parler .. son imagination ! Et ce récit est bourré de bonnes idées ! Une tempête d’un drôle de genre a fait disparaître les adultes. Tous ? Non, pas tous en en fait. Mais les survivants ne sont plus bienveillant envers les enfants qui doivent trouver le moyen de survivre au milieu d’une Terre transformée, où la nature reprend ses droits, et de créer un nouveau monde tout en cherchant la vérité sur ce qui a déclenché ce changement radical. Sur les thèmes de l’écologie, de l’espoir, et de l’enfance, Maxime Chattam a su créer un Autre-Monde plein d’émerveillement parfois angoissant, mais avec une histoire palpitante et pleine de rebondissements, dans une écriture simple et fluide qui monte crescendo pour nous offrir un tome final époustouflant. Incontournable.

Wyld (Nicholas Eames)

Wyld, le petit succès de l’année passée. Au départ je voulais pas le mettre bien que je l’ai aimé. Pourquoi ? « Parce que c’est trop léger », me suis-je dis, « Trop classique. Tout sent le cliché dans Wyld, ça n’en fait pas un incontournable ». Mais comme Légende en son temps de David Gemmell, il faut reconnaître parfois qu’un peu de cliché surtout quand c’est bien utilisé ça peut être plaisant, et puis il y a quand même des choses qui vous restent en tête longtemps après. Alors… Ouais ! On le met, il a sa place !

Il y a selon moi deux point forts au récit : le premier, c’est le parallèle constant entre le monde du Rock et les tournées des Roquebandes (Rockbands !) tel que le groupe que (re) forme les héros. Pour un fan de rock et de metal comme moi, ça fait son effet ! Le deuxième, c’est le parti pris, et sans honte, d’y intégrer tous les clichés et la teinte du jeu de rôle med-fan tout en y ajoutant par-ci par-là un soupçon d’inattendu. Alors oui, quand on parle de jeu de rôle, on parle du grand et vénérable Donjons et Dragons (D&D pour les intimes), redevenu populaire grâce notamment à l’actual Play américain Critical Role mais aussi à la série Stranger Things. On y retrouve même le bestiaire ! Les deux couplés ensemble nous donnent une aventure déjantée et bourrée d’humour avec des héros attachants, dont la gloire passée rayonne encore dans le cœur des jeunes, alors qu’eux-même ne sont plus très sûr d’être à la hauteur. Chaque personnage est bien caractérisé et apporte sa touche à la manière d’un groupe d’aventurier autour d’une table de jeu. L’univers et le contexte proposé par Nicholas Eames sont très réussi et mettent en scène une action trépidante. Un vent de fraîcheur et de nouveauté sur un terreau classique. Incontournable.

La Horde du Contrevent (Alain Damasio)

On ne compte plus les avis positifs sur ce roman qui a construit sa notoriété sur le bouche à oreille. Réflexions philosophiques, rythme de la phrase calculé, mots choisis et agencés, néologisme, le tout pour créer une harmonie sonore envoûtante, Alain Damasio nous immerge totalement au sein de sa Horde avec des personnages et une narration très caractérisée, atypique. Un texte à la saveur inégalable.

C’est le genre de lecture qui marque. On ne ressort pas indemne de ce livre pour ceux qui savent appréhender les différents niveaux de lecture qui le composent. On peut le lire comme une aventure, mais si vous le lisez tel quel, vous risquez peut-être de rester sur votre fin / faim. On peut tous y voir quelque chose qui nous touche, chacun à notre manière. Remonter à contrevent à la recherche de son origine c’est comme se chercher soi-même. Et une fois la dernière ligne lue, vous risquez d’entendre encore longtemps le souffle du vent résonner autour de vous. Incontournable.

Liste des prétendants non-lus

Anatèm (Neal Stephenson)

Roman jugé difficile d’accès, exigeant, Anatèm a fait son petit bruit lors de sa traduction en France, dix ans après sa parution aux US. Difficile de dire s’il fera parti de ma liste des incontournables tant que je ne l’ai pas lu, mais tout porte à croire que c’est le genre de lecture qui vous marque et vous incite à la réflexion sur notre monde. Tout ce que j’aime, lecture exigeante et questionnement. À suivre.

Gagner la Guerre (Jean Philippe Jaworsky)

Une fantasy au couleur de la Renaissance. Un personnage -narrateur emblématique et à la morale parfois douteuse. Encore un auteur rôliste à la plume élégante et à la narration envoûtante. J’ai pu lire pour le moment le premier tome de la BD tirée du livre et j’ai beaucoup aimé son protagoniste. Ce sera donc ma prochaine lecture de l’été. Ça sent bon l’incontournable.

Je suis Fille de Rage ( Jean-Laurent Del Socorro)

Dans un contexte historique peu connu en France mais que j’adore (la guerre de sécession), La Mort entame un dialogue avec Abraham Lincoln afin de déterminer les réels enjeux du conflits Nord – Sud qui déchire les USA. Passionné d’histoire, et plus spécialement de cette opposition sanglante qui fut le premier conflit industriel, je pense que je me prépare à un grand moment de lecture sous la plume d’un auteur qui a su faire de la fiction historique sa spécialité.

Chronique du Tueur de Roi (Patrick Rothfuss)

Bien que la saga ne soit pas encore terminée, Kvothe, le héros, semble déjà un personnage emblématique de la Fantasy, et ne devrait avoir aucun mal à figurer dans mon panthéon. Donnant vie à un univers riche et coloré, l’auteur possède, d’après les avis glanés ici ou là, une plume agréable et sait faire passer les émotions. Il s’agit encore d’une lecture programmée pour cette année, et j’ai hâte de me plonger dans cette histoire afin de voir si c’est un incontournable !

L’oeuvre Bonus :

Full Metal Alchimist (Hiromu Arakawa)

« Mais ! Onos ! Ce n’est pas un roman ! » Non, c’est vrai. Mais il s’agit quand même d’art littéraire pour moi. Et puis pourquoi un manga ne figurerait pas dans une liste incontournable ? Si il y en a un qui le mérite c’est celui-ci. Il ne faut pas être fermé au support, bien qu’on a tous nos préférences. De plus c’est un Incontournable Bonus, le 11e. Alors de quoi s’agit-il ? D’un manga donc, écrit par une femme du nom d’Hiromu Arakawa. Je laisse cette idée faire son chemin dans votre tête car les femmes mangaka sont assez rares en fait.

Nos deux héros, des frères, sont alchimistes d’état, ils travaillent pour un gouvernement qui mène des guerres d’expansion qui sont plutôt des guerres d’extermination. Ils ont franchi un tabou que peu savent, quelque chose d’interdit, ils ont essayé de ramener à la vie leur mère grâce à l’alchimie. Pour ça, ils en ont payé le prix du sang. Car, même si on respecte le principe d’échange équivalent, base de l’alchimie pour la matière, on ne peut y intégrer l’essentiel à la vie : l’âme. Ce qui pose un thème essentiel, l’éternel opposition entre la religion et la science. Entre la quête des deux frères qui parcourent le monde sous couvert de leur action gouvernementale afin de retrouver la pierre philosophale qui dit-on permet justement de recréer un être avec son âme, et les sombres machinations d’un état totalitaire qui se souci peu des individus et manipule sa population pour ses propres ambitions, c’est bien une véritable réflexion philosophique que nous propose l’autrice (oui, le choix de ce mot est assumé !) sur la vie et la valeur humaine, sur la recherche de vérité, et notre place réel dans tout ça, le tout sur fond de guerre raciale et exterminatrice et machination politique. Un final captivant, à couper le souffle. Incontournable.

Conclusion

Voici donc une liste très Fantasy, je m’en rends compte mais composée d’auteurs de tout horizons, de tout genres et de cultures différentes. Si je devais intégrer les livres non – lus mais qui me semblent à fort potentiel, il me faudrait retirer deux titres, auquel cas je supprimerais probablement les deux derniers cités mais pour l’heure, cette liste, sous cette forme, me plait bien. À mon image. Elle invite à la curiosité, au questionnement sur la nature humaine, sur notre évolution, notre avenir. Bien évidemment, elle n’a rien d’objectif, d’abord parce qu’il y a plein d’autres livres que je n’ai pas encore ouvert, et ensuite parce que je n’ai pas la prétention d’être un spécialiste, juste un passionné. Je ne lis qu’au travers du prisme de mes convictions, de mes expériences. Il y a cent, mille, un million de manières différentes de voir le monde, de ressentir le même passage d’un récit. Ce que nous sommes détermine cette vision. Finalement, le but de la lecture n’est-il pas de nous ouvrir l’esprit et d’élargir nos concepts (au delà de l’aspect loisir-plaisir, bien sûr) ? Ce challenge est une formidable opportunité à mon sens, afin que chacun puisse apporter à la table son humble contribution et proposer, à de jeunes comme de moins jeunes lecteurs, un panel de livres récents dans lesquels chacun pourra venir y puiser, et, sait-on jamais, changer, peut-être à jamais, sa vision des choses. J’espère, en tout cas, que ma liste saura atteindre ce but.

Bonsai !

Edit du 25/07/20 : Intégration de La Horde du Contrevent suite à sa lecture.

Bilan 1er semestre 2020

Mais j’étais où ?

Bonjour à tous !

Me revoilà. J’ai survécu à la pandémie, assuré la continuité pédagogique pour mes enfants à la maison et à mes élèves à distance , dans des conditions complexes et non prévues contrairement à ce que peut en avoir dit notre ministre, bravé les protocoles sanitaires de reprise scolaire et réussi à terminer l’année. Oui, je suis prof des écoles et papa. Ça m’a prit pas mal d’énergie tout ça, mais mon refuge pendant tout ce temps fut toujours la lecture et l’écriture ainsi que le Jeu de Rôle que j’ai appris à pratiquer en ligne.


Alors bien que je n’ai posté qu’une seule revue pendant toute cette période de confinement, j’ai lu. J’ai réussi à lire, le soir essentiellement avant de me coucher et de remettre mon âme à Morphée. Mais qu’ai-je lu et vais-je faire des revues dessus ?

Mes lectures

Depuis le début de l’année, j’ai avalé quelques romans prévus dans ma PaL, mais pas que :

Un océan de RouilleRobert C Cargill
Trop Semblable à l’ÉclairAda Palmer
La Fleur de DieuJean Michel Ré
Le Sorceleur Tome 1 (relecture)Andrej Sapowsky
Le Bazar des Mauvais RêvesStephen King
L’OutsiderStephen King
Wild Card Aces High (tome 2)GRR Martin
WyldNicholas Eames
Les Marées de MinuitSteven Erikson

Fidèle à moi-même, je n’ai pas tenu mon carnet de route ! Mais comme je l’ai déjà précisé, je marche beaucoup à l’envie du moment. On peut donc voir que 5 romans sur les 8 n’étaient pas dans ma PaL 2020 : Le Sorceleur, Le Bazar des mauvais Rêves, L’Outsider, Wild Card Aces High et Wyld. Pour expliquer leur lecture, il faut savoir que beaucoup étaient prévus l’année dernière ou avaient attiré mon attention assez fortement. Ce fut le cas de Wyld, dont les éloges de la blogosphère m’ont intrigué et qu’une promo de Bragelonne en Ebook m’a permis d’acquérir. La chronique viendra car j’ai des choses à dire dessus. Pour Le Bazar des Mauvais Rêves et Aces High c’est un peu différent, j’avais commencé ces deux livres pendant l’automne, mais je les avais mis de côté par manque de temps, et j’ai fini par lire d’autres choses après qui me faisaient plus envie. Là encore les revues devraient arriver. La relecture de l’année, Le Sorceleur, (j’en fais une à deux par an environ) est née du visionnage de la série Netflix que j’ai pour ma part beaucoup appréciée. Enfin L’Outsider, c’est un craquage cadeau, dont la revue est à venir ainsi que pour Wyld. Pas d’article pour Le Sorceleur donc, il faudrait que je fasse le cycle complet en fait, par contre vous aurez mon avis sur L’Outsider.


Pour ceux qui étaient prévus dans la PaL, j’ai déjà fait la revue d’Océan de Rouille ici, et je chroniquerai les 3 autres également, Trop semblable à l’éclair, La Fleur de Dieu et le génialissime Les Marées de Minuit, 5e tome de mon cycle fétiche de ses dernières années.

Et maintenant ?

Je viens de me lancer dans la lecture de La Horde du Contrevent d’Alain Damasio. Un livre qu’on me recommande depuis longtemps. Nous verrons ! Je pense ensuite attaquer un des ouvrages fantasy de ma PaL.
Je vous souhaite d’être en excellente santé ainsi que vos proches, on se retrouve très bientôt pour une Revue.

Bonsai !

Prévision 2020 : Quoi de beau au programme?

Cette année, pas de liste précise comme l’année dernière, j’ai pu me rendre compte que c’était contre-productif. Par contre, je vais donner des tendances, des titres aussi, sinon ce ne serait pas marrant, et puis mes attentes, les sorties que je guette.

Science-Fiction…

Cette année, et ça fait loooooongtemps que je le dis, j’aimerais approfondir mes connaissances dans ce genre qui m’attire de plus en plus. J’ai eu ma période Horreur-épouvante-fantastique, puis ma période documentaires ou romans historiques, enfin ma grande période Fantasy.

Pour ce faire je me suis renseigné sur des blogs spécialisés sur le sujet comme celui de Lorkhan aux goûts très similaires aux miens (y compris en jeu de rôle) ou alors l’excellentissime Culte d’Apophis, Les chroniques du Chroniqueur, Xapur, FeydRautha, ou encore Lairdfumble qui vient de se lancer récemment, je vous conseille d’ailleurs d’aller visiter leur blog, ils sont une source inépuisable d’idées de lecture. Je me suis donc constitué une petite PAL SF. À voir ce que je lirai ou pas. Voici ce qu’on y retrouve :

The expanse, tome 1 : L’éveil du leviathanJames S. A. Corey
Anatèm, tome 1Neil Stephenson
Terra Ignota, tome 1 : Trop semblable à l’éclairAda Palmer
Les dossiers Thémis, tome 1 : Le sommeil des géantsSylvain Neuvel
L’étoile de Pandore, tome 1 : Pandore abuséePeter F. Hamilton
La Horde du ContreventAlain Damasio
La Fleur de Dieu, tome 1Jean Michel Ré
Un Océan de RouilleRobert C Cargill
SemiosisSue Burke
Les Étoiles sont LégionKameron Hurley
RenaissanceJean-Luc Marcastel
À venir prochainement sur le blog

Plusieurs de ces livres étaient déjà présents l’année dernière, j’ai donc juste repoussé leur lecture en quelque sorte, mais certains me font plus envie que d’autres comme Anatèm ou encore La fleur de Dieu, Semiosis et le gros succès de cette fin d’année Trop semblable à l’éclair. À l’heure où j’écris ces lignes j’ai déjà dévoré une centaine de pages de Océan de Rouille, troisième lecture de l’année après le magnifique Les Montagnes Hallucinées, ouvrage illustré par François Baranger et édité chez Bragelonne tout comme l’excellentissime Cthulhu : le mythe 2 que j’ai lu juste après, et ce One-Shot futuriste de Robert C. Cargill se lit vraiment tout seul. Chronique à venir donc très prochainement si mon travail veut bien me laisser le temps de la rédiger avant la fin du monde prochaine!

…de la Fantasy (évidemment)…

Comme vous le savez probablement si vous passez ici, c’est un de mes genres préférés si ce n’est mon genre avec l’Horreur-Fantastique. Je dois d’ailleurs encore vous livrer mes recensions des deux derniers tomes du Livre des Martyrs, avant que la suite ne soit publiée. Et moi qui râlait en octobre de devoir attendre le mois de mai pour lire la suite, à ce rythme-là, le tome 5 va sortir et je ne serai pas prêt, non pas pour la lecture, parce que pour ça je serai dans les starting-blocks, mais bien pour la publication de ma revue! Bien, alors, faisons le tour de ma prévision Fantasy de l’année que je vais tenter de faire plus courte, afin de laisser plus de place à la SF. Un avantage et non des moindres par rapport à l’année dernière c’est que je n’aurai que deux tomes du cycle d’Erikson à lire cette année, là où j’en avais 4 l’année dernière, dû à mon retard, ce qui représente tout de même plus de 4000 pages!

Les Marées de Minuit – Livre des Martyrs T5.Steven Erikson
Les Osseleurs – Livre des Martyrs T6.Steven Erikson
Le nom du ventPatrick Rothfuss
Gagner la guerreJean-Philippe Jaworsky
Mage de Bataille, tome 1Peter A. Flannery
La Roue du Temps, tome 01 : L’Invasion des ténèbresRobert Jordan
La chute de GondolinJ.R.R. Tolkien

Bon, il y a encore pas mal de gros morceaux là-dedans, qui plus est des livres qui en appellent d’autres comme Le Nom du Vent ou Mage de Bataille, publié en deux parties, ainsi que La roue du temps dont l’édition que je possède est la version poche redécoupée par Bragelonne (2 tomes pour 1 original). Je possède d’autres livres empilés dans ma bibliothèque qui font partie cette catégorie mais je préfère réduire la liste à une sélection comme je vous l’ai dit dans mon Bilan 2019. Je ressors 3 titres qui m’attirent particulièrement : Le nom du vent, Les Osseleurs à paraître en toute fin d’année, le tome 5 du cycle ne sera qu’une parenthèse ne reprenant pas les trames principales exposées dans les 4 premiers tomes et ne suscite pas le même engouement chez moi (cela n’empêchera pas de le lire avec plaisir et gare à la surprise!), et Gagner la Guerre, dont j’ai pu lire une BD adaptée du livre, avec son héros assez charismatique : Benvenuto Gesufal. Mais soyons clair, ma grosse attente de 2020 d’une manière générale reste bien sûr le cycle malazéen d’Erikson dans son ensemble.

… et du Fantastique – Thriller -etc.

Cette liste sera courte vu la quantité de livres déjà au-dessus et le temps de lecture que j’ai pu me dégager l’année dernière. L’idée est de vider les livres qui traînent sur ma PàL physique, c’est à dire les livres papiers, et qui ne sont pas dans les genres ci-dessus.

Duma KeyStephen King
RêverFranck Thilliez
L’Ame du malMaxime Chattam

Je n’ai mis qu’un seul Stephen King dans cette liste, bizarre vu mon engouement pour le maître de l’horreur, mais j’ai déjà écumé pas mal ses romans et j’aime bien me renouveler, ce qui sera le cas avec mon premier livre de Franck Thilliez, Rêver. Enfin L’Âme du Mal, le premier tome de la trilogie du mal, celui qui a révélé Maxime Chattam au grand public, et à ce qui parait, c’est une de ses meilleures séries, si ce n’est la meilleure.

Conclusion

Nous avons donc une sélection resserrée, très orientée SF et fantasy, 21 livres au total, que j’espère cette fois-ci lire et chroniquer en même temps ici, si mon temps libre me le permet. J’ai encore bien d’autres romans qui traînent dans ma bibliothèque ou dans ma liseuse, mais c’est le choix du cœur et l’envie qui ont parlé, plus que l’impératif de lire à tout prix ce que j’accumule au fil des ans!

je vous renouvelle mes vœux de bonne années de lecture, et vous dit à très bientôt pour de nouvelles revues, n’hésitez pas à aller lire mon Bilan 2019 avec de la fantasy et du fantastique dedans si vous cherchez des idées de lecture!

Bonsai!

Bilan 2019

Bonne année!

Je vous souhaite une très bonne et heureuse année, pleine de lectures, d’aventures, d’émotions, de suspense, d’amour, de joie, de frissons d’émerveillement!

Que vos lectures vous procurent tout ce que vous désirez.

Alors que je conclus la deuxième année d’exploitation de ce blog, je me rends compte à quel point, malgré l’irrégularité des parutions, je prends plaisir à partager mes lectures. L’année dernière, suivant le principe d’autres bloggeurs, j’avais pour la première fois réalisé une liste de lecture, un planning, et bien mal m’en a pris! J’ai failli, à un moment, crouler sous ce poids que je m’étais inutilement mis sur les épaules alors que jusque là je naviguais au gré de mes envies. J’avais oublié (le visage de mon père) ma nature première qui ne supporte pas la contrainte…

En conséquence, mon prochain article parlera, non pas de prévision pour 2020, mais de tendances, d’envies, et d’attentes aussi. Cependant ne brûlons pas les étapes, j’ai beaucoup de projets dans les cartons, et cet article n’est pas là pour ça mais bien pour dresser un bilan de cette année de lecture, moins prolifique que la précédente (pour cause d’activité professionnelle bien chargée), mais tout aussi passionnante… voire plus!

Livres prévus et lus en 2019

Tout d’abord regardons les livres que j’avais prévu et que j’ai lu.

Les tommyknockers (relecture)Stephen King
Chronique Du Chevalier ErrantGRR Martin
Les Lames du Cardinal (intégrale)Pierre Pevel
Dangerous women volume 1GRR Martin et Gardner Dozois
Le signalMaxime Chattam
Trône de fer intégrale 1 (relecture)GRR Martin
NightflyersGRR Martin

La proportion est respectée, puisque Martin était l’auteur dominant de ma liste de prévisions. Vous pourrez d’ailleurs retrouver sur le blog certains de ces livres chroniqués, et d’autres peut-être à venir, si j’ai le temps, comme Nightflyers qui m’a laissé un excellent souvenir notamment avec la dernière nouvelle : Chanson pour Lya.

Lectures 2019 (découvertes et approfondissement d’œuvres)

RoadmasterStephen King
Cthulhu : Le Mythe I (Bragelonne)H.P Lovecraft
Carnet NoirStephen King
Docteur SleepStephen King
Anatomie de l’horreur (audio)Stephen King
Canaris : Chef de l’abwehr (biographie)Heinz Höhne
Les jardins de la Lune – Livre des Martyrs 1Steven Erikson
Les Portes de la Maison des Morts – Livre des Martyrs 2Steven Erikson
Les Souvenirs de la Glace – Livre des Martyrs 3Steven Erikson
La Maison des Chaînes – Livre des Martyrs 4Steven Erikson
Les Trois mousquetaires (audio + relecture)Alexandre Dumas

Bon encore une fois les auteurs sont peu diversifiés. Ce qui est intéressant quand on fait un bilan, c’est que des souvenirs remontent à la lecture de chaque titre, on se rappelle où on était quand on a tourné les premières pages et les dernières. Des émotions remontent. J’aurais souhaité lire plein d’autres livres (et j’en ai plein en stock!), découvrir d’autres auteurs, approfondir d’autres genres comme la science-fiction que je ne fais que survoler depuis des années. J’aurais aimé que mes temps libres s’étirent pour que je puisse rester des heures assis avec mes écouteurs et mon café et lire. Mais la vie n’est pas finie heureusement, et je me réjouis déjà de ces prochaines pages que je vais tourner aussi bien en numérique qu’en papier!

Les Onos Awards

La plus belle surprise : Le Livre des Martyrs! Le choix fut facile, j’ai dévoré les 4 premiers tomes actuellement publiés aux Éditions Leha. Un univers somptueux, une écriture géniale qui ne facilite pas la vie aux lecteurs, tout ce que j’aime. Vous pouvez retrouver mes chroniques sur les deux premiers tomes sur ce blog, celle sur Les Portes de la Maison des Morts a même été lu par Steven Erikson Himself!

L’auteur « découverte » de l’année : Dans la lignée de la précédente catégorie forcément, l’auteur canadien du même cycle, Steven Erikson.

Le livre lu le plus vite : Difficile de répondre à cette catégorie tant mes temps de lecture étaient hachés et les livres sélectionnés imposants en nombre de pages. Néanmoins ceux que j’ai lu en vacances et de taille moyenne peuvent être élus. Dans mes souvenirs trois livres rentrent dans cette catégorie : Les Chroniques du Chevalier Errant, Les Tommyknockers et Nightflyers ( de loin le plus petit), les trois lus en 3 ou 4 jours.

La déception de l’année : Le Signal de Maxime Chattam. je ne vais pas revenir sur les raisons du pourquoi de cette nomination, vous les retrouverez sur ma revue publiée ici. Peut-être avais-je placé trop d’espoir dans ce livre après l’excellent moment passé avec Autre-Monde et Le cinquième Règne.

La lecture qui en appelle une seconde : Encore une fois Le livre de Martyrs (l’intégralité du cycle). J’ai déjà relu le tome 1 (dans le cadre d’un projet spécifique). Il y a tellement d’éléments. Steven Erikson dit lui-même qu’il n’écrit aucune phrase au hasard, et c’est vrai si je me fie à la première relecture des Jardins de la Lune. J’ai hâte de relire les tomes 2 et 3 qui m’ont encore plus marqués.

Le cycle que j’ai hâte de continuer : Bon …euh… comment dire.. vous l’avez deviné? Non je vous jure que je ne suis pas sponsorisé par Leha, d’ailleurs j’achète mes livres en Ebook et Papier pour chaque tome, une manière de soutenir ce magnifique projet de traduction, et je ne bénéficie d’aucun service presse de leur part. Donc c’est vraiment le cœur qui parle. Je signale que l’objet livre est somptueux. Il me faudra attendre le moi de mai pour ça, avec Les Marées de Minuits, le tome 5.

Le livre sans plus : Carnets Noirs. Décidément j’adore le King, mais cette série que je terminerai à un moment, me laisse de marbre, essentiellement à cause du temps employé, le présent. Pourtant celui-ci avait bien démarré. Encore une fois vous retrouverez mon impression sur ce livre dans ma revue l’Automne du King sur le blog.

La relecture qui fait du bien : Les Tommyknockers. J’ai vraiment apprécié du début à la fin cette redécouverte d’un livre que j’avais lu il y a presque 25 ans. Le regard d’ailleurs plus adulte et affûté par d’autres lectures y a vu plus de choses c’est sûr. L’autre relecture en livre, le tome 1 de Game of Thrones, était agréable aussi mais ce n’est clairement pas le meilleur tome de la série, bien que c’est le seul tome où il y ait mon personnage préféré.

Le cycle que j’ai hâte de continuer : du… oui, lui… le Livre des Martyrs.

L’univers à approfondir : On va terminer avec le grand gagnant de ces Onos Award : celui de Steven Erikson et son empire malazéen. Inutile de détailler pourquoi, je vous renvoie à mes revues sur les deux premiers tomes!

L’auteur bonus : Lovecraft. J’en avais parlé l’année dernière, je l’ai découvert que très récemment (shame!) au travers d’une promo Hardigan audio : L’appel de Cthulhu. Bien que je le connaissais de nom, j’ai pu constater que sa patte caractéristique est efficace, et que ça mérite d’être étudié en université, il a une manière très particulière de créer une ambiance de peur. Il est indéniable que son influence est palpable sur King , Masterton et d’autres. L’univers si particulier du maître de Providence est un pur régal, quel plaisir j’ai éprouvé à lire les deux premiers recueils et je projette prochainement une grande revue sur la compilation de Bragelonne en 3 tomes. Je garderai le dernier sur les nouvelles oniriques pour plus tard. Vous en saurez donc plus en 2020, mais sachez que je réserve mes lectures lovecraftienne au noir, au cœur de la nuit, avec une playlist spotify spécifique, l’effet est encore plus saisissant..

L’ovni : Canaris. Passionné d’Histoire, je lis beaucoup moins aujourd’hui de livres ou de romans sur le sujet, mais ça m’arrive encore. Ce livre fut un excellente plongée dans les coulisses du IIIe Reich. On découvre un amiral Canaris pas si résistant que ça au régime Nazi. Un excellent livre, bien documenté, tout en nuances, par un journaliste allemand spécialiste de l’époque.

Conclusion?

Une année finalement pas aussi remplie que prévu lors du dernier bilan, seulement 20 livres si on compte que l’intégrale de Pierre Pevel rassemblait 3 livres. Je n’ai pu tenir mes prévisions, d’une part à cause du temps libre peu présent avec une année professionnelle bien chargée, mais aussi parce que la contrainte d’une liste me freinait. J’ai très vite compris que seules les envies et les rencontres livresques impromptues étaient mon moteur. Ma Kobo m’a permis de lire plus facilement, comme je l’avais envisagé, que ce soit au niveau du confort (voyage, lecture de nuit au lit) que de la facilité à trouver les livres. J’ai aussi découvert Livraddict, bien pratique pour la gestion de ma PAL, de mes envies et recenser mes lectures. Bon il m’a fallu un peu de temps pour rentrer l’essentiel de ma bibliothèque, mais l’outil m’a clairement aider à la gestion d’une de mes passions.
Je ne compte pas dans ce bilan évidemment tous les articles (blog ou autres) et manuel (Jeu de Rôle etc) que j’ai pu lire dans l’année, ils sont trop nombreux pour être référencés.


Merci de m’avoir lu, je vous donne rendez vous très prochainement pour connaitre mes prévisions et tendances de lecture pour 2020, l’envie et le plaisir restant comme toujours mes deux moteurs!

Bonsai!

Prévision 2019 : Quoi de beau au programme?

J’ai décidé pour la première fois de dresser une liste des livres que j’ai déjà en stock et que j’aimerais lire pour 2019.

Alors quel est le programme?

Aces High (WC tome 2)anthologie  par George R.R. Martin
Joker’s Wild (WC tome 3)anthologie par George R.R. Martin
Aces Abroad (WC tome 4)anthologie par George R.R. Martin
Down and Dirty (WC tome 5)anthologie par George R.R. Martin
Ace in the Hole (WC tome 6)anthologie par George R.R. Martin
Dead Man’s Hand (WC tome 7)anthologie par George R.R. Martin
Les tommyknockersStephen King
Nightflyersrecueil de nouvelles G.R.R. Martin
Gagner la guerreJean-Philippe Jaworsky
Le Sommeil des géantsSylvain Nevel
Elric intégrale 3Michael Moorcock
La Horde du ContreventAlain Damasio
Trône de fer intégrale 1George R.R. Martin
Trône de fer intégrale 2George R.R. Martin
Trône de fer intégrale 3George R.R. Martin
Trône de fer intégrale 4George R.R. Martin
Trône de fer intégrale 5George R.R. Martin
Cycle la Roue du Temps (8 Tomes)Robert Jordan
Servir froidJoe Abercrombie
Double tranchantJoe Abercrombie
Le signalMaxime Chattam
L’âme du malMaxime Chattam
Dangerous women volume 1George R.R. Martin et Gardner Dozois
Dangerous women volume 2George R.R. Martin et Gardner Dozois
RêverFranck Thilliez
Trilogie la Mer éclatéeJoe Abercrombie
Chronique Du Chevalier ErrantGeorge R.R. Martin
les Hérosjoe Abercrombie
La clé des ventsStephen King
Skin TradeGeorge R.R. Martin
Chanson pour LyaGeorge R.R. Martin
VauriensGeorge R.R. Martin et Gardner Dozois
Au revoir là-hautPierre Lemaître
Les Lames du CardinalPierre Pevel
La Huitième FilleTerry Pratchett
MortimerTerry Pratchett
La cité des Anciens intégrale 1Robin Hobb

Beaucoup de fantasy, de SF et de fantastique au menu. Ce sont mes goûts, inutile de se cacher, mais il m’arrive aussi de lire des récits historiques ou des biographies pour nourrir ma passion de l’histoire, seulement je n’en ai pas sous la main pour cette année. Peut-être en trouverais-je au cours de 2019 qui viendront grossir ma PAL.

1280px-game_of_thrones_2011_logo.svg

Cette année sera très Martin. Ça tombe bien! Ce sera le grand final audiovisuel à partir du 24 avril (sur la chaîne OCS en France) de la série Game of Thrones, je me suis donc dit que c’était l’occasion de relire enfin toute la série. Ça faisait longtemps que j’en avais envie. C’est une oeuvre conçue comme un canevas scintillant aux détails complexes et merveilleux, qui mérite largement une deuxième lecture. L’année dernière, j’avais choisi de relire La Tour Sombre de King, j’essaie tous les ans de choisir une histoire à relire. Au-delà de GoT, j’ai choisi de continuer la série Wild Cards entamée en 2018 et dont vous pouvez retrouver ma chronique ici, et plusieurs autres recueils SF et fantasy ainsi que des anthologies du même auteur, qui vont me permettre de terminer la lecture complète des nouvelles liées au Trône de Fer. À l’heure où je vous parle, j’ai déjà terminé les Chroniques du Chevalier Errant, composé des trois premières nouvelles concernant l’oeuf et Ser Duncan Le grand et se situant 90 avant l’histoire principale de la série (ma liseuse Kobo c’est le mal, une vile tentatrice! J’ai l’impression de lire encore plus!)

20190104_151440.jpg

2019  sera aussi l’occasion de découvrir de nouvelles plumes : Pierre Pevel, dont mon maître d’arme est l’ami et figure dans son livre Les Lames du Cardinal sous les traits d’un personnage secondaire, Jean-Philippe Jaworsky avec le formidable Gagner la Guerre ou encore  Franck Thilliez avec Rêver et bien sûr le chef d’oeuvre au succès dû uniquement à la  rumeur populaire et au bouche à oreille  et dont je retarde la lecture par plaisir : La Horde du Contrevent d’Alain Damasio. J’ai également l’ambition (peut-être trop grande!) de lire le cycle de La Roue du Temps de Robert E Jordan. Ambitieux en effet car il est constitué de 8 tomes et c’est à double tranchant : si le premier tome me plait je dévorerai probablement la suite, mais si j’en ressors « sans-plus », les 7 autres tomes passeront du coté obscur de la PAL, dans les limbes des œuvres non achevées comme Le Père Goriot ou Les Chroniques de Shannara (que je finirai par lire peut-être un jour, qui sait). Je tenterai de découvrir également l’univers SF de Sylvain Nevel avec son premier tome, Le Sommeil des Géants.

20190104_151956.jpg

Je ne suis pas du genre à lire par obligation, ce qui signifie que si certains livres ne me font plus envie en cours d’année, et bien on leur dira au revoir et à la prochaine. De plus, je compte bien continuer mes lectures audio, belles découvertes  de l’année 2018, que je n’ai pas intégrer dans cette liste mais comme je me suis déjà procuré Le Roi sur le Seuil de David Gemmell lu par l’inégalable Nicolas Planchais, on peut aisément imaginer une écoute prochaine.

Voilà, en gros mes objectifs de lecture pour cette nouvelle année et je ne manquerai pas de revenir vers vous en fin d’année pour vérifier ce qui a été lu et non-lu! Ce sera amusant je pense comme exercice.

Je vous souhaite encore une bonne année et plein de belles lectures, moi, je retourne à Westeros et ce pour plusieurs mois je pense.

Bonsai!

L’image mis à la une est une illustration du Trône de fer par Marc Simonetti, Tout droit réservé à son auteur.

Bilan 2018 : Au revoir 2018, bonjour 2019! (Ou l’art de tourner la page)

Bonne année!!

Je vous souhaite plein de lectures et de voyages livresques, plein de bonheurs, de sourires, de frissons, de joies, d’angoisses, de tristesses, de rires, d’émerveillement, de soulagements, d’excitations, d’apaisements, de colères, d’envies, d’extases.

Que vos lectures soient source de toutes ces émotions, qu’elles vous aident, vous inspirent.

Pour ma part, cette année sera placée sous le signe des Sept. Comme Les Sept Couronnes de Westeros. Mais nous allons y revenir plus tard lors d’un prochain article, pour le moment dressons le bilan de cette année pas comme les autres car, pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai eu beaucoup plus de temps pour lire, et même si certains pourraient trouver cela risible au vu du nombre, j’ai pu engloutir pas moins de 29 livres avec une moyenne approximative de 450 pages par ouvrages. Ce fut aussi l’occasion de découvrir de nouvelle manière de pratiquer la lecture et de voyager avec le format audio (merci Hardigan!) et, depuis quelques jours, la lecture sur une liseuse Kobo que le père Noël m’a amenée sous le sapin. Mais je vous en parlerai plus lors de la revue du premier livre que j’ai lu dessus: Feu et Sang de G.R.R. Martin.

20190104_1136011.jpg
Autre-Monde et La Tour Sombre

Bilan 2018

TitreAuteur
EcritureStephen King
Le pistoleroStephen King
Les trois cartesStephen King
terre PerduesStephen King
Magie et CristalStephen King
Les Loup de la CallaStephen King
Le Chant de SusannahStephen King
La tour SombreStephen King
Mr MercedesStephen King
Le 5ème règneMaxime Chattam
Histoire de LiseyStephen King
L’alliance des troisMaxime Chattam
MalronceMaxime Chattam
La huitième CouleurTerry Pratchett
La huitième SortilègeTerry Pratchett
Le coeur de la TerreMaxime Chattam
EntropiaMaxime Chattam
OzMaxime Chattam
NeverlandMaxime Chattam
La GenèseMaxime Chattam
La Conjuration PrimitiveMaxime Chattam
Wild CardsGeorge R.R. Martin
Appel de CthulhuH.P.Lovercraft
LégendeDavid gemmell
Elric Intégrale 1Michael Moorcock
Elric Intégrale 2 (1/3)Michael Moorcock
Le premier SangJoe Abercrombie
Haut et CourtJoe Abercrombie
Le dernier CombatJoe Abercrombie
Feux et SangGeorge R.R. Martin

Bon, pour la diversité des auteurs on repassera plus tard. Oui. J’avoue. J’ai mes chouchous. J’imagine qu’au travers de mes articles ça se ressent. Mais je n’ai jamais été quelqu’un d’éclectique, et je n’en ai pas honte. Donc au rang des nouveaux venus pour la catégorie chouchou, Joe Abercrombie. Son style, ainsi que son univers bien construit et réaliste font de lui l’un des meilleurs auteurs de Fantasy que j’ai pu lire. Bien sûr, comme d’autres auteurs, il a ses expressions favorites et quelques clichés de langage dans les dialogues, mais j’attends d’en lire plus pour pouvoir émettre un jugement sur l’évolution de sa plume.

En parlant de plume j’ai pu découvrir également cette année Michael Moorcock et Terry Pratchett. Quoi? Comment ça honte à moi? En tant que fan de Fantasy vous voulez dire? Oui bon c’est vrai, bien que j’avais pu voir leur nom par-ci par-là et que je connaissais aussi l’existence du Disque-Monde, je ne m’étais jamais penché sur leurs œuvres. C’est chose faite avec les 4 premiers tomes lus pour Elric : l’intégrale 1 au complet avec ses 3 tomes et le premier des 3 qui composent l’intégrale 2, mais également pour Pratchett avec les deux premiers romans des Annales du Disque-Monde. Courage! plus qu’une vingtaine à lire!

20190104_1139401.jpg
Quelques-uns des livres de l’année

Autre auteur découvert cette année, du moins ses livres, car je le connaissais au travers de ses contributions à l’univers du Jeu de rôle, Maxime Chattam. C’est l’envie de lire de la fantasy française qui m’a poussé à acheter Autre-Monde. Et j’ai tellement aimé que je me suis risqué à lire ses polars bien que ce ne soit pas mon style de lecture préférée. Bilan? Eh bien un sacré plaisir! Je publierai prochainement un article complet sur le cycle d’Autre-Monde (tome 1 à 7).

Alors, pour synthétiser tout ça, je vais faire un petit classement très simple avec, comme les Oscars, des catégories et une palme à chaque fois (virtuelle, car j’ai pas les moyens d’Hollywood, moi)

La Plus belle surprise : Sans conteste Autre-Monde ex-æquo avec Le cycle de La Première Loi. Vous retrouverez très prochainement des revues sur ces deux séries formidables sur mon blog.

L’auteur « découverte » de l’année : en toute logique après les résultats de la première catégorie, Maxime Chattam (Le 5ème règne, La Conjuration Primitive) et Joe Abercrombie s’y retrouvent ex-æquo. Un Français et un anglais, je trouve que c’est tout un symbole!

20190104_113839[1]
le Cycle de La première Loi d’Abercrombie chez Bragelonne

Le livre lu le plus vite : Je ne vais pas compter des livres comme ceux de Pratchett suffisamment courts pour se lire en une bonne journée. Là encore Genèse (714 pages) de Chattam et Le Dernier Combat (876 pages) d’Abercrombie sont sur la plus haute marche. Ils ont bénéficié tous les deux de vacances (un en été, l’autre à Noël) et ont été lu en 4 jours. Feu et Sang avec ses 320 pages a été lu en 2 jours, mais je l’ai lu sur ma liseuse et je n’ai aucune idée de la taille réelle des caractères ni de son nombre de pages, je manque encore de recul sur le rapport entre livre réel et E-book.

La déception de l’année : Le Huitième sortilège. Sans aucun doute possible. Je m’y suis repris à deux fois pour le lire et lorsque je l’ai touché la première fois,en mai-juin, je n’ai pas ré-ouvert un livre pendant 1 mois après.

La lecture qui en appelle une seconde : L’histoire de Lisey. Bien que je l’ai trouvé longuet par moment et très différent des autres livres du maître, idole de mon adolescence, je pense qu’une seconde lecture s’imposera dans les années à venir, tant les niveaux de lectures sont multiples.

Le livre sans plus : Mr mercedes. Stephen King n’est pas fait pour ce genre de roman je trouve. Bien mais sans plus.

La relecture qui fait du bien : Le cycle de La Tour Sombre! Je ne l’avais pas lu depuis 13 ans, et ce fut un vrai bonheur de retrouver le Pistolero, Eddie et les autres en une fois cette fois-ci puisque tous les tomes ont été édités maintenant. À noter que le tome La clé des vents ne fait pas partie de cette « relecture » puisque il a été édité en 2012 et que ce sera une première lecture… pour 2019?

Le cycle que j’ai hâte de continuer : Wild Cards. Ce tome 1 m’a mis l’eau à la bouche malgré certaines nouvelles un peu en dessous. Les univers partagés? Une vraie bonne idée!

La voix de l’année : Sans conteste, Nicolas Planchais, qui fut une vraie bonne découverte! Son jeu d’acteur lors des dialogues, son timbre de voix,la chaleur qui s’en dégage, en font un parfait conteur pour de la fantasy, et Druss la légende, le personnage de David Gemmell, pour moi maintenant, c’est lui!

L’univers à approfondir : Sans aucun mauvais jeu de mot sur les profondeurs, il me faudra explorer plus en avant les eaux sombres et inquiétantes de H.P. Lovercraft et son mythe de Cthulhu, découvert cette année lors de l’écoute de la nouvelle L’appel de Cthulhu. Sa capacité à créer l’angoisse par son style de narration, sa mythologie liée à la nôtre de manière subtile, sont autant de raisons de parcourir les autres nouvelles. Le fantastique et l’horreur se mêlent de façon remarquable à notre monde et ça tombe bien, Bragelonne nous a concocté une édition somptueuse en trois volumes, il n’y a plus qu’à craquer et l’acquérir!

Conclusion?

Une année finalement bien remplie, avec des découvertes de cycles et d’auteurs qui malheureusement gonflent ma PAL à vitesse grand V! L’arrivée dans ma vie de la KOBO Aura H2O seconde édition risque d’accélérer finalement mon rythme de lecture par la souplesse de son utilisation, me permettant de lire dans des endroits et à des moments pas toujours adaptés à cette activité, mais ne remplacera pas pour autant mes livres dont l’odeur et la texture restent à mon sens une partie du plaisir. Le format Audio m’a aussi ouvert des portes d’évasions à des moments pas très adaptés initialement à la lecture. C’est pourquoi, de manière raisonnable, je table sur encore plus de livres terminés en 2019!!

Merci de m’avoir lu, je vous donne rendez vous Mardi 8 Janvier pour connaitre mes prévisions de lecture pour 2019. Pour la première fois de ma vie, j’ai dressé une liste de livres à lire, tant j’ai accumulé ces dernières années d’envies de lectures et de découvertes. Il me fallait structurer un peu tout ça, même si l’envie et le plaisir resteront toujours mes deux moteurs!

Bonsai!