Les Ragots de la Taverne #4

Hello There !

2023 est là. N’étant pas très protocolaire sur ce sujet parce que je n’ai jamais vu ce qui pouvait être grisant à ce que notre planète réalise une révolution autour du soleil, le changement d’année étant surtout à mon sens le début d’une nouvelle année fiscale, je vous souhaite tout de même une bonne année, pleine de joie mais surtout, surtout ! de santé. Moi, je vis plus au rythme des années scolaires, donc je ne me sens pas trop concerné par ce point du calendrier. Et puis, j’ai toujours préféré les fêtes de lumière des solstices, comme Noël ou la Saint Jean, le coeur de l’hiver, le début de l’été. Oui, ça fait très païen, je le reconnais ! Allez, tenez! On est dimanche matin et j’aime bien offrir des tournées de café, je vous ressers ?

Et sinon avez-vous vu que OCS a perdu le catalogue HBO ? Une tristesse pour moi qui suis abonné depuis des années, essentiellement pour les séries liéés à Westeros. Bon, la saison 2 de House Of The Dragon n’étant pas pour tout de suite, je suis assez tranquille pour qu’une solution de diffusion soit trouvée, mais ça pose l’épineuse question de la multiplication des plateformes et de leurs abonnements, tous à quasi 10€. En ces temps difficiles d’inflation et de crise énergétique, j’ai du mal à croire que ce soit l’avenir. Ces plateformes finiront par couler d’elles même, faute d’abonnés. HBO max, Paramount +, Apple TV, Netflix, Disney +, Canal +, Prime Video, les gens ne sont pas des vaches à lait et ne peuvent pas indéfiniment passer à la caisse, bien souvent parce qu’uniquement une partie du contenu les intéresse. Quand j’ai passé mon diplôme de commerce il y a presque 20 ans (oui c’était une autre vie à l’époque, j’en ai vécu plusieurs), nos formateurs disaient que l’abonnement était l’avenir, et que tout fonctionnerait comme ça. Ils étaient visionnaires c’est sûr. Il y en avait déjà à l’époque avec la téléphonie, bien que les formules étaient quelque peu différentes, mais bon. Quoiqu’il en soit, je ne suis pas un grand dévoreur de séries. Je suis très sélectif sur mes programmes, donc je ne me prends pas trop la tête avec ça. Je laisse venir, mais le marché va devoir évoluer s’il veut survivre je pense.

Sinon côté lecture, je suis en train de découvrir Conan le Cimmérien dans l’édition poche. Un travail de retraduction méticuleux par Patrice Louinet qui respecte l’ordre de publication originale de Weird Tales. Après avoir côtoyer pendant des mois Lovecraft alias Lucius le romain civilisé, me voilà avec un de ses correspondants et amis, Robert E. Howard, et, croyez-moi, il y en a des choses à dire sur la vision totalement opposée – et pourtant assez similaire sur la finalité des choses – des deux hommes. L’un prône la civilisation, garante de l’évolution et du bien-être de l’homme – Lovecraft – là où l’autre n’y voit qu’un accident dû à la sédentarisation et affirme que l’état naturel de l’homme est la barbarie et qu’elle triomphe toujours de la civilsation – Howard. Cette lecture est ultra intéressante à qui veut bien gratter le vernis comme nous y invite Patrice Louinet dans sa préface.

L’avantage des aventures de Conan, c’est qu’on peut les prendre pour ce qu’elles sont, des aventures, et les lire comme telles sans se creuser la tête! C’est vivant, coloré, fait de récits courts, et évidemment il y aura une revue sur ce premier tome d’une série qui en compte 3. Pour ceux qui aimerait en savoir plus sur Howard, je vous renvoie là encore vers la magnifique série diffusée sur Arte, Aux Sources de la Fantasy avec John Howe comme guide.

Pour l’heure, je prépare mon bilan et mes prévisions qui seront publiés dans la semaine à venir, puis ensuite il y aura une série de revues sur Lovecraft dont j’ai déjà commencé à parler la semaine passée avec le somptueux travail de François Baranger sur Les Montagnes Hallucinées. Je vous renvoie d’ailleurs à mes derniers articles en bas de page. Bon, je vais aller lire tiens. J’ai Conan qui doit grimper en haut d’une tour immense !

Bonsai !

Les Ragots de la Taverne #6

Attendez, on va retirer le givre du clavier, ce sera plus pratique pour écrire. Chez vous aussi ça gèle ? Bon j’avoue que j’aurais préféré la neige qui est plus poétique à mon sens que les plaques de verglas luisantes et traitresses qui ne cessent d’apparaitre l’hiver chez moi. Sûrement un relent de mon enfance…

Un mois avec Lovecraft

8 décembre 2022. Kerbaden. 22h30. Je viens de refermer mon livre, Je Suis Providence de S.T. Joshi. Un grand vide s’empare de moi alors que, mon livre encore entre les mains, je contemple fixement mon exemplaire des Montagnes Hallucinées & Autres Récits d’Explorations des Éditions Mnémos posé à gauche devant moi, sur la table basse…

Une réflexion sur “Les Ragots de la Taverne #4

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s